Accueil A la une photo Au revoir plastique, bonjour pavé ! La Sasminimum, un exemple de circularité.

Quand la lutte contre le gaspillage alimentaire est mise au service de la solidarité.

J’ai eu l’honneur d’être aux côtés de la Fondation Le Goût du Partage pour la remise d’un chèque de soutien au Secours Populaire, qui contribue à la redistribution des invendus alimentaires. Leur partenariat témoigne d’un engagement fort dans la lutte contre le gaspillage alimentaire.

 

 

Tous les jours, le Secours Populaire collecte les invendus alimentaires des magasins partenaires pour les redistribuer aux personnes et aux familles les plus démunies. Depuis 2016, les tournées sont effectuées par le camion non frigorifique financé par le Budget Participatif de la Ville de Paris. Une fois collectés puis déchargés, ces produits de qualité sont triés et rangés par les bénévoles du Secours Populaire à la manière d’un supermarché dans leur libre-service solidaire du 18ème arrondissement de Paris.

 

Dans le cadre de leur appel à projet « accès à l’alimentation », la fondation Le Goût du partage (Fondation Simply Market) soutient financièrement le Secours Populaire pour l’achat d’un camion frigorifique. Ce deuxième camion complète la flotte de véhicules du Secours Populaire et permettra une collecte des produits invendus frais plus efficace.

 

Aujourd’hui les consommateurs attendent des acteurs de la distribution qu’ils s’investissent dans la lutte contre le gaspillage alimentaire pour proposer une nouvelle offre de consommation plus responsable. C’est ce qu’a fait le magasin Auchan des Batignolles dans le 8ème arrondissement qui a porté le projet avec la Fondation Le Goût du partage et qui a mis en place la ramasse des invendus alimentaires dans son magasin.

 

Une activité exemplaire où la lutte anti gaspillage est mise au service de la solidarité.

Laisser un commentaire