Accueil A la une photo

Edito du 13 février

«L’écologie c’est bien, mais est-ce-que ça ne commence pas dans notre rue?  Ce qui est d’abord important c’est que notre quartier soit propre et que l’on s’y sente bien».
Voici une idée souvent évoquée par les habitantes et habitants du 20e lorsque nous les rencontrons sur les marchés, lors des séances de porte-à-porte ou encore lors des «café-métro».
Nous, écologistes du 20ème, sommes effectivement convaincus que défendre la qualité de l’environnement passe aussi par l’amélioration de notre cadre de vie immédiat, nos rues, nos places, nos quartiers. C’est pourquoi, symboliquement, nous avons repeint le bel escalier de la rue Villiers de l’Isle d’Adam au cours de l’opération «la leçon de piano des écologistes pour le 20ème». Par cette action nous avons voulu dire que chacun et chacune peut s’approprier l’espace public pour le rendre plus beau et plus convivial, pour qu’il soit un lieu de rencontre entre habitants et un espace partagé avec les artistes. L’espace public appartient à toutes et tous. Utilisons-le.
Notre environnement immédiat est mis à mal au cours de cette période électorale par l’affichage sauvage, cette activité qui déborde sur les palissades, dégouline de certaines façades dégrade notre cadre proche.
Pour la liste des écologistes, «Paris 20ème la volonté commune », nous nous engageons à mener une campagne propre, n’utilisant que des produits recyclés et en retirant l’intégralité de nos écolo-accrochages en fin de campagne. L’ensemble de nos engagements figure dans une charte, consultable sur notre site.

Laisser un commentaire